Consolidation de l’investissement marocain dans le continent africain

La vision de Lamalif Afrique, leader marocain en urbanisme, est portée vers la consolidation de l’investissement du Royaume dans le continent africain, a souligné son Président directeur général, Moulay Lakbir Alaoui Ismaili.

« Notre ambition est de renforcer les relations bilatérales en termes d’investissement entre le Maroc et des pays amis, à travers des actions sur le terrain et des stratégies de développement urbanistiques, pérennes et innovantes », a-t-il affirmé dans un entretien à la MAP.

Avec le lancement de Lamalif Afrique, le groupe « porte la vision de renforcer la coopération Sud-Sud à travers notre métier de base, l’urbanisme », a-t-il indiqué, rappelant que SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, avait plaidé en faveur d’une « Afrique qui fait confiance à l’Afrique », une citation qui représente, selon Moulay Lakbir Alaoui, une feuille de route pour les investisseurs marocains.

Évoquant les projets à venir de Lamalif Afrique, le PDG du groupe a fait part de la volonté de l’entreprise de mettre en place des produits d’urbanisme relatifs à l’éclairage public et au mobilier urbain.

« Nous avons acquis plus de 20 ans d’expérience dans le secteur, et nous souhaitons exporter ce savoir-faire vers des pays amis du Maroc. Notre visée capitale est de mettre en place un business model qui met principalement le critère humain africain en valeur, a argumenté Alaoui Ismaili. « Nous assurerons un accompagnement professionnel sur le terrain pour nos différents projets, car nous privilégions d’abord le capital humain africain et nous croyons fortement que l’avenir de l’Afrique est entre les mains des Africains », a-t-il insisté.

Interrogé sur les caractéristiques des produits urbanistiques de Lamalif Afrique, Moulay Lakbir Alaoui a expliqué que le groupe entend créer et lancer des produits urbanistiques adaptés aux pays africains, en se basant d’abord sur le paysage urbain dominant des villes, leur culture et leur l’environnement, ainsi que leur climat.

Le groupe, a-t-il dit, a acquis une maîtrise qui « nous permet actuellement d’avoir une vision plus manifeste du secteur de l’urbanisme africain », et de « mettre en valeur le paysage urbanistique visuellement habituels chez nos frères africains, tout en innovant dans la forme et dans la matière ».

« Nos designers experts prendrons en considération plusieurs critères, notamment l’utilisation de l’énergie solaire dite verte dans l’éclairage public, la fusion entre l’innovation et l’utilité dans le mobilier urbain, ainsi que des solutions innovantes et efficaces dans le temps et dans l’espace », a-t-il conclu.

Partager: